Politique

Gouvernement

Le ministère de la Magie est l'autorité gouvernementale du monde magique britannique. Son rôle principal est d'empêcher les moldus de se rendre compte de l'existence d'un monde magique, mais il contrôle aussi les relations internationales et le commerce. Le Premier Ministre moldu est néanmoins au courant de l'existence de ce Ministère de la Magie et peut être contacté si la situation l'exige. Le ministère de la Magie était autrefois appelé « Conseil des sorciers ». Les gobelins, les harpies, les fantômes et les sorciers se réunissaient tous les ans ; il exista jusqu'en 1700.

À la tête du Ministère, le Ministre de la Magie a sous ses ordres différents fonctionnaires tels que les directeurs de département, les Aurors, les secrétaires d'État, les membres du Magenmagot ainsi que d'autres fonctionnaires aux responsabilités variables.

Les bâtiments du Ministère se trouvent au centre de Londres, sous terre. On peut entrer dans le ministère en transplanant, en arrivant par la poudre de Cheminette ou par l'entrée des visiteurs qui ressemble à une cabine téléphonique londonienne délabrée et vandalisée, mais lorsqu'on tape 62442 (MAGIC sur un clavier de téléphone) il s'avère que c'est un ascenseur. Dans le tome 7, il y a également une entrée de service pour les employés n'étant pas de haut rang dans le nouveau régime, qui semble être des toilettes où il est nécessaire de posséder des jetons spéciaux pour entrer. En se plaçant dans la cuvette (qui ne contient pas d'eau) et en tirant la chasse, on arrive, via un toboggan, dans l'atrium.

Le Ministère possède un hall d'accès (l'atrium) et 9 sous-sols où se trouvent les 7 départements, celui de la justice magique étant le plus important.

Ce n'est qu'à partir du tome 5 que la vie hors de l'école, et en particulier la politique, prend de l'importance, ce qui est une rupture de ton assez nette. Le tome 5 montre que le ministère est particulièrement gangréné par l'incompétence, corrompu par les mangemorts, et qu'un grand nombre de fonctionnaires haut placés se soucient principalement de se maintenir au pouvoir. Quand Harry révèle le retour du mage noir Voldemort, le ministère fait pression sur la Gazette du Sorcier pour qu'elle écrive que Harry est un menteur et Dumbledore un vieux fou. Néanmoins, quand Voldemort ressuscité se dévoile publiquement, le ministère se range aux côtés de l'Ordre du phénix pour lutter contre le mage noir. Mais cette institution demeure singulièrement inefficace aux yeux de Harry.

Dans le tome 7, Voldemort prend le contrôle total du ministère en tuant le Ministre Rufus Scrimgeour et en nommant un fonctionnaire sous l'influence de l'imperium. C'est donc Voldemort qui détient la réalité du pouvoir ministériel, son régime eugéniste prône la pureté et la protection des Sangs Purs, considérés comme supérieurs. Un service d'espionnage est chargé de surveiller les fréquentations moldues des fonctionnaires du ministère (notamment concernant Arthur Weasley). Après la chute de Voldemort, Kingsley Shacklebolt est nommé Ministre provisoire de la magie, puis ministre de la Magie.

On apprend lors d'une interview de l'auteur que Harry, Ron et Hermione trouveront tous trois un emploi au ministère. Harry deviendra directeur du Bureau des Aurors dont il révolutionnera le fonctionnement. Ron sera également Auror et Hermione sera Haut-placée dans un département qu'elle aurait contribué à créer. Elle sera concernée par la cause des elfes de maison. Elle enverra Ombrage en prison pour crimes envers les nés-moldus et moldus et pour usages de sortilèges impardonnables. Mr Weasley aura encore une prime quelques années après sa retraite et Shacklebolt occupera de longues années encore le rôle de ministre.

 Bureau des Aurors

Les Aurors sont un groupe de sorciers et sorcières d'élite qui luttent contre l'utilisation de la Magie Noire. Ils forment l'élite des sorciers du ministère. Ils opèrent un peu comme des membres de la police criminelle mais ressemblent plus à des agents secrets, qui traquent les Mages Noirs et les combattent.

Les études nécessaires sont très difficiles et les concours sont très sélectifs. Au cours de leur formation, d'une durée de 3 ans, ils reçoivent des cours de dissimulation et de déguisement, ainsi que de filature et tapinois. Pour devenir Auror, il faut avoir obtenu cinq ASPIC : Potions, Botanique, Métamorphose, Sortilèges et Défense contre les Forces du Mal. Il faut aussi montrer des capacités de réaction dans des situations dangereuses, faire preuve de persévérance et d'abnégation. Ce métier est l'ambition de Harry Potter ainsi que de Ron Weasley.

Les Aurors ont traîné en justice la plupart des mages noirs qui soutenaient Voldemort dans les années 1970. Ils ont aussi combattu les géants, tuant beaucoup d'entre d'eux et chassant le reste hors de Grande-Bretagne. Après la défaite de Voldemort, lorsque Bartemius Croupton Sr. était encore directeur du Département de la Justice Magique, les Aurors avaient des pouvoirs spéciaux. On les autorisait à contourner la procédure normale et à tuer ou capturer leurs ennemis grâce à des moyens aussi implacables que ceux utilisés par lesMangemorts qu'ils combattaient. A cause de ces mesures radicales, Sirius Black fut emprisonné sans procès durant cette période.

Le quartier général des Aurors (ou Bureau des Aurors) se trouve au niveau deux du ministère de la Magie. Il était dirigé par Rufus Scrimgeouravant qu'il succède à Cornelius Fudge au poste de ministre de la Magie. C'est une salle divisée en boxes, chaque Auror ayant ainsi un espace pour travailler. L'intérieur des boxes est recouvert de portraits de sorciers recherchés, de cartes, d'articles de La Gazette du Sorcier, et d'autres papiers divers. Le box de Kingsley Shacklebolt se situe à la fin d'une rangée.

Magenmagot

Le Magenmagot est la Haute Cour de justice des mages, présidée par Dumbledore avant qu'il ne soit démis de ses fonctions au début deHarry Potter et l'Ordre du phénix. La cour du Magenmagot regroupe une cinquantaine de sorciers, portant des robes couleur prune avec un M brodé sur la gauche de la poitrine. Deux de ses membres sont (avant leur démission dans le tome 5) Griselda Marchebank et Tiberius Ogden.

Suite au départ de Dumbledore, il semble que Cornelius Fudge, ministre de la Magie, ait pris la tête du Magenmagot. C'est en tout cas lui qui le dirige lors de l'audience de Harry Potter. L'ensemble du Magenmagot a assisté à cette audience, ce que Dumbledore trouve excessif pour une simple affaire d'usage abusif de la magie. On peut d'ailleurs remarquer que le chef du pouvoir exécutif et législatif (le Ministre) soit à la tête de l'autorité judiciaire; c'est un manquement grave aux règles de base d'une démocratie, si tant est que le Ministère en représente une, ce qui n'est mentionné nulle part.

Cette assemblée de sorciers est probablement inspirée du Witenagemot, institution du Haut Moyen Âge anglo-saxon, antérieure à la conquête normande de 1066. Celle-ci rassemblait, sous la présidence des rois barbares, les hommes libres chargés de rendre la justice et d'édicter les lois. En anglais, Magenmagot se dit d'ailleurs Wizengamot.

Département des Mystères

Le Département des Mystères est un lieu qu'aucun employé du Ministère ne connaît vraiment, à part ceux qui y travaillent, appelés « Langues de plomb ». Eux seuls savent ce qu'on y étudie. Les lieux existent sans doutes depuis très longtemps mais n'ont apparemment pas été créés entièrement par des hommes. Il s'agit d'un département de recherche sur des notions abstraites et complexes, donc chacune est étudiée dans une salle qui lui est propre :

  • Salle du Temps : comporte des retourneurs de temps, un grand tube où un poussin passe, en boucle, de l'œuf à l'oiseau, des horloges de toutes sortes...
  • Salle du Savoir : on y trouve des cerveaux qui flottent dans une grande bassine remplie d'un liquide étrange.
  • Salle de la Mort : grande salle en gradins comportant en bas et au centre une arche voilée dont s'échappent les murmures des morts.
  • Salle du Futur ou Salle des Prophéties : meublée d'immenses étagères sur lesquelles sont entreposées des prophéties (« enfermées » dans des boules de verre). Les étagères sont disposées en au moins cent rangées très longues et très « profondes », dont le fond est tellement obscur que l'on y voit rien. Cette salle est la plus grande et elle effraie beaucoup les amis de Harry.
  • Salle de l'Amour : selon Albus Dumbledore, « elle contient une force à la fois plus merveilleuse et plus terrible que la mort, que l'intelligence humaine, que les forces de la nature ».
  • Salle des Planètes : d'après Luna Lovegood « c'est un drôle d'endroit et par moments, on a l'impression de flotter dans le noir ».

Dans le tome 5, Harry Potter voit souvent ce département en rêve car c'est la préoccupation du moment de Voldemort, qui désire se procurer la prophétie annonçant qui pourrait le vaincre. Au cours de la bataille du Département des Mystères qui oppose l'Armée de Dumbledore et l'Ordre du Phénix à quelques Mangemorts, une grande partie des objets d'études est détruite par les sorts perdus, notamment la prophétie recherchée ainsi que tous les retourneurs de temps.

Le pouvoir sur le monde de la sorcellerie est exercé par des ministères de la magie (un par État magique). Le seul à être décrit par J.K. Rowling est le ministère anglais, la saga se déroulant quasi-exclusivement au Royaume-Uni.

Relations avec le monde moldu

Les relations politiques entre le monde des sorciers et le monde des moldus sont réduites au strict minimum. En Angleterre, le Ministre de la Magie se présente au Premier Ministre moldu lors de son élection mais celui-ci est une des seules personnes à connaître l'existence des sorciers et en règle générale c'est la seule fois qu'ils se rencontrent. Cependant dans certains cas particuliers où des moldus sont en danger (l'évasion massive de mangemorts d'Azkaban, le transfert de créatures magiques dangereuses ou encore le retour de Voldemort par exemple) le Ministre de la Magie doit tenir le Premier Ministre au courant des évènements.

Relations internationales

Les gouvernements magiques du monde sont à un certain degré unis dans la Confédération Internationale des Mages et Sorciers. Cette organisation a beaucoup de responsabilités, la principale étant d'imposer le Code du Secret de la Confédération Internationale.

Les livres ne font aucune référence au degré auquel les guerres et les tensions entre les gouvernements moldus (par exemple, les guerres mondiales ou la guerre froide) influencent les relations entre les gouvernements magiques respectifs. Cependant, J. K. Rowling a indiqué que l'ascension du mage noir Gellert Grindelwald et sa défaite par Dumbledore en 1945 ont été liées à l'ascension et à la chute du Troisième Reich.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site